jeudi 26 février 2015

J'ai pas de place ! - l'évolution des aires d'éveil de Minimog

Moi, dans mes rêves, j'ai une jolie maison. Une maison moyenne, qui se lave toute seule, avec un beau salon avec une cheminée et un coin bibliothèque avec une petite cabane et tous nos livres : ceux des parents en haut, ceux des enfants en bas, il y a des coussins au sol, une chaise à bascule, et des plantes au bout des fauteuils, des meubles en bois, des couleurs naturelles, et une déco de saison.
Nous disposons d'une pièce pour les enfants avec un coin arts plastiques, un coin musique, un coin jeu libre, un coin découverte, un coin construction. La télévision, les films, les jeux vidéos sont dans une pièce à part. J'ai un jardin immense, avec un verger et un potager en permaculture, une petite mare, une balançoire, des fleurs des champs, un tipi, une mangeoire pour les oiseaux, un hôtel à insecte. Derrière, c'est la forêt.
Et puis je me réveille et j'ai F1 de 90m2 avec un jardinet mal exposé et envahi de bambous situé derrière une voie ferrée où tout le monde doit trouver sa place.
(edit 2 ans plus tard : en fait aujourd’hui j'ai cette maison, j'y ai mis presque tout ce qui est écrit plus haut et j'ai arrêté parce que ce n'était absolument pas indispensable) 

Vous me direz : « 90 m2 pour trois ça va ! ». C'est vrai. Et pourtant, ça m'a posé problème parce que, pendant un temps, je pensais que pour bien faire (comprenez m'inspirer des bonnes idées notamment de Maria Montessori parce qu'en matière d'aménagement c'est quand même très inspirant), il me fallait ça :

Sauf que « ça », c'est pas donné à tout le monde. Et je me suis dit que peut-être, je n'étais pas la seule à ressentir cette frustration. Donc dans ma série « mais si, vous pouvez le faire !», je souhaite m'attaquer aujourd’hui au « manque de place ».

A la base, je pensais rédiger quelque chose de théorique. J'ai toujours essayé de penser global et de ne me servir de mon exemple personnel que pour étayer ce que je raconte. Mais ici, ça ne fonctionne pas. J'ai trituré cet article pendant des mois et listé des grandes théories sur « comment aménager dans peu d'espace » m'a conduit à faire des schémas incompréhensibles, énoncer des évidences, ou me retrouver avec une liste de trucs et astuces absolument infinissable tant les situations et les envies de chacun varient.

J'ai fini par me dire que le mieux était que je parte de mon exemple personnel, pour ce que ça vaut.
Je n'érige absolument pas mon chez moi en modèle, loin de là, d'ailleurs je serais ravie d'avoir des retours pour améliorer encore tout cela.
Comme j'ai pas beaucoup de sous, et pas toujours de temps, et que cet appartement n'est pas vraiment mon chez moi, je fais avec les moyens du bord.
Et tout l'un dans l'autre, avec le recul je trouve que je me suis pas si mal débrouillée.  (bon évidemment, à côté des photos ci-dessus, ça fait franchement pitié quand même ^_^)
Je mets donc mon intérieur à nu, mais si ça peut servir à transmettre quelques pistes de réflexion, allons-y gaiement !

Pas assez de place ?

Je commence donc, par : …... relativiser !!

La première question à se poser est : « est-ce que je manque réellement de place, ou est-ce que ce sont mes aspirations qui sont démesurées ? ».
On ne manque de place que par rapport à quelque chose : nos envies, nos objectifs. Diogène de Sinope vivait dans un tonneau parait-il. Certains vivent dans des caravanes et ont le monde pour maison. L'idée d'un logement immense, individuel et sur-équipé (quand bien même il s'agit de matériel d'éveil) c'est purement occidentalo-capitaliste, il faut le (re)dire.

Donc, voici comment j'ai essayé de faire avec ce que j'avais.

L'espace d'éveil du salon

Dans un premier temps, je vous montre l'évolution de l'aire d'éveil de Minimog qui correspond à un espace de 2m2. C'est peu et c'est grand à la fois. Tout dépend de la taille et de la configuration de votre logement. Nous avons choisi pour notre part de ne pas lésiner sur la place accordée à la puce. En fait, au jour d’aujourd’hui, tous les espaces disponibles de l'appartement ont été mobilisés pour elle.

- le « nido » (bébé)

Configuration 1 - je découvre Montessori

Ça pour moi, c'est la partie la plus facile. L'aménagement pour les bébés, inspiré ici des principes montessoriens, ça se glisse facilement dans un petit coin du salon, notamment quand l'enfant ne se déplace pas encore.

Personnellement j'ai aménagé ce nido quand Minimog avait 1 an passé, tout simplement parce qu'avant je ne connaissais pas la pédagogie Montessori (pour un exemple de nido pour plus petit, c'est ici). Mon aménagement précédent n'était pas si mal, le gros changement fut cette étagère basse pour ranger les jouets.
Vous remarquerez au passage que c'est une étagère haute normalement, que j'ai simplement couchée et repeinte (règle n°1). On peut tout à fait utiliser un meuble plus petit, la clé ici c'est un rangement qui permet de bien visualiser les jouets. Ça prend plus de place qu'un coffre fourre-tout mais c'est diablement plus efficace et on s'en sort très bien dès lors que l'on pratique la sacro-sainte rotation des jouets.
Je ne m'étendrais pas sur ce système dont vous avez sûrement déjà beaucoup entendu parler et qui porte bien son nom : il s'agit de diviser l'ensemble des jouets de l'enfant en lots que l'on fait tourner régulièrement. Cela permet de limiter le nombre de jouets à disposition - donc de gagner de la place, de ne pas noyer l'enfant et de renouveler son intérêt en variant les propositions. Je trouve que pour un bébé c'est quasi indispensable !
Configuration 3, celle que j'ai fini par valider - on voit bien le tri des jeux et la rotation
Autre élément indispensable : le tri des jouets. Parfois on achète et en fait, c'est pas bien, ou ça ne prend pas avec l'enfant ou simplement il n'est pas prêt. Sachez dégager. Même si parfois ça fait mal au cœur. C'est encore plus dur quand ce sont des cadeaux (les cadeaux sont un véritable piège et source d’insoluble dilemme pour bien des parents, qui mériteraient un article à part entière) . Mais : épurez !

Là je vous montre un aménagement déjà conséquent mais franchement, avec un petit meuble de 4 cases contenant quelques livres, quelques animaux, des casseroles et des cuillère en bois, un panier à trésor, un miroir et deux trois instruments de musique vous faites déjà des heureux.

Ici les cases de l'étagère correspondaient à un thème de jeu:
- les véhicules (sur le plan)
- un puzzle
- les figurines d'animaux
- une proposition montessorienne
- un jeu d'encastrement ( ou pré construction ?)
- un jeu d'emboitement
- un coin bibliothèque

Configuration 2 - avec la bibliothèque/mur d'escalade.
A noter que pendant un temps nous avons ajouté sans le vouloir une zone de motricité/grimpette en intégrant une bibliothèque pour enfant. Bibliothèque dans laquelle Minimog refusait que l'on entrepose le moindre livre mais qu'il lui servait de mur d'escalade.

Le plat de l'étagère servait aussi de zone grimpette et d'appui pour se relever, de zone de « « bureau » », et de tout ce pour quoi une zone solide/lisse/plate peut être utile (pour les voiture, les constructions, etc).

Nous n'avions pas installé de miroir à l'époque car, ne pouvant faire de trou au mur, il nous ne trouvions pas le moyen d'installer notre grand miroir de façon sécurisée. Mais c'est un plus pour l'enfant qui ne prend guère de place.

Quasiment tous les jeux de Minimog se trouvaient là. Tant que la demoiselle n'a pas été intéressée par l'idée de jouer seule, et que l'on avait la place suffisante ici, presque tout était concentré au salon pour que l'on puisse jouer ensemble.

- Du  bébé au bambin 

Là, ça se compliquait un peu puisque petit à petit nous intégrions de plus en plus de jouets différents. De jouets en fait, parce que dans mon opinion, un bébé n'a pas vraiment besoin de «jouets» en tant que tel. Donnez lui une louche, une pince à linge et des bouts de tissus, il sera aussi heureux, même plus qu'avec des jouets comme on vous en vend à la pelle dans les supermarchés.

Mais quand bébé grandit, on peut commencer à jouer sur les hauteurs, notre étagère a donc repris sa position d'origine. Tout ce qui n'est pas à sa portée est fait exprès et concerne notamment le matériel de peinture.

Ça n'a l'air de rien, mais dans cet espace, nous avons :

- un coin « je construis un univers »

-un coin véhicules

un coin bibliothèque :

un coin jeux

une déco de saison (pas une table non, pas la place, mais une déco murale)

Un coin arts plastiques. A ce sujet, le changement fut l'installation d'un plan de travail à proprement dit. Le notre est fait dans un vieux meuble d'ordinateur. Quand Minimog est « entrée » dans les arts plastiques, j'ai vraiment tenu à ce qu'elle dispose d'un coin qui lui permette de s'y adonner convenablement. Cela nous a d'ailleurs permis de caser le fameux miroir (une idée de son papa, qui n'entrave que dalle à Montessori, comme quoi!). Tout son matériel artistique était entreposé sous la table dans des paniers.
(Puis le meuble a accueilli les puzzles pour libérer l'étagère et les débuts de jouets de la ferme" dans un autre panier mais là, je rentre franchement dans les détails).

Ajoutons à cela une petite étagère de plateaux montessori (visible sur la photo en plan large).

Pour caser tout ça dans une place limitée (après réaménagement du salon ce coin fait à présent en tout 2,9m2), encore une fois le truc c'est de proposer peu à la fois.

Ça n'a l'air de rien mais j'ai vraiment longtemps réfléchi à cet aménagement afin d'optimiser l’espace. Si l'aire construction est située à tel endroit c'est pensé (espace ouvert et large) si la lampe est placée là aussi (éclairage du coin bibliothèque et du coin arts plastique), le plan de travail est placé à proximité des plateaux Montessori et des puzzles. Bref, j'ai fait en sorte que le schéma des espaces soit lisible et fluide. Les espaces s’enchaînent et se superposent parfois, mais ne se croisent ni ne se parasitent jamais. Idem pour la chambre (c'est ce qui donnait mes schémas compliqués). J'ai trouvé intéressant de dissocier les différents espaces et leur caractéristiques, de mettre à jour certains liens pour pouvoir proposer un espace global qui fonctionne.

Et je suis assez contente du résultat. Avec de la récup et les moyens du bord. Sans débourser un centime, j'ai le sentiment d'avoir pu installer un espace accueillant, qui invite et qui soit pratique.


- Du bambin à l'enfant

On l'a bien senti avec deux étapes successives : notre fille grandit et son stock de jeu aussi.
Un nouveau type de jouets a fait son apparition avec fracas : les jeux d'imitation : poupées, cuisine et ferme notamment. L'anniversaire des deux ans + noël et crac ! Tout à coup, on s'est retrouvés envahis ! Faute de rangements adaptés c'était vite le bazar et avec un enfant, le bazar ça devient vite l'horreur.

Or une amie m'a rappelé une règle d'or quand je lui disais notre incapacité (bien avant Minimog) d'avoir et surtout de conserver un logement rangé : chaque chose doit avoir une place (et une place identifiable je dirais). C'est d'une évidence crasse et pourtant...
C'est à ce moment que j'ai décrété pour ma part que les étagères c'étaient bien mais.... que ça avait sa limite. Assez encombrant et des emplacement trop hasardeux.
A la faveur de ma prime de fin d'année, et après de nombreuses recherches, j'ai investi et on est donc passé à ça.

Et franchement je ne le regrette pas.
Minimog connaît ses jouets, elle est capable de nous demander un jeu, un livre ou un instrument qui se trouve dans un autre carton de la rotation. Je me suis dit qu'il n'y avait donc plus obligation à ce qu'elle ait toujours tous ses jouets sous les yeux. Je regrette juste qu'il n'existe pas de version transparente des bacs de rangement, j'aurais trouvé ça très pratique (je suis archi fan des rangements transparents). A la place, j'ai libellé les bacs (par des images et non par des mots évidemment puisque ma deux ans ne sait pas lire).
J'avais pu testé ce meuble au RAM de chez nous et à la maison il fonctionne très bien aussi. Minimog a mis à peu près une semaine à faire le tour de ces bacs, les découvrant à son rythme, un par un et aujourd’hui elle est totalement autonome pour jouer, et le rangement se fait en un clin d’œil.
Je fais une petite parenthèse sur ce meuble - (Trofast de chez Ikea en passant, on peut dire ce qu'on veut des meubles pour adultes, mais dans le rayon enfant ils sont très forts) qui est très prisé de beaucoup de parents, et je le comprends-, on trouve des pinterest et autres pages de customisation de ce meuble vraiment intéressantes.
Je me suis dis aussi que ce meuble prendrait un intérêt grandissant quand notre espace devra être mutualisé avec un bébé. Parce que c'était aussi dans ma tête quand j'ai repensé les espaces cette fois-là.

J'ai découvert aussi que les encombrantes et parfois onéreuses bibliothèques pour enfants pouvaient très bien être remplacées par un bac comme celui qui est sur la photo. Ça fonctionne absolument au poil chez nous.

Le charmant petit bureau est une trouvaille de Mami'nie pour quelques euros en brocante. On aurait pu se débrouiller avec un seul espace de travail mais puisqu'il était là... Autant le valoriser.
Et ça fonctionne aussi !


Vous avez donc une vue de l'évolution d'un même espace du bébé au bambin. Des aménagements très différents mais qui ont été réalisés sur la même surface et quasiment sans débourser un centime.
Mes seuls achats furent le meuble Ikea (qui servira longtemps je pense) et le bac vert (dont j'aurais largement pu me passer en utilisant un énième carton de couches).

Prenez le temps de la réflexion et n'hésitez pas à changer dès que vous sentez que ça coince. Là je vous ai montré quelques configurations, mais j'ai encore plein de photos tellement j'ai tâtonné au début (et je vous fais cadeau des espaces annexes, le but n'étant pas de tout vous montrer). Et puis les enfants en bas âge évoluent vite, et plus on s'approche de ce que l'on voudrait, plus les idées viennent.

D'ailleurs, prenez des photos ! Ca aide beaucoup.

Maintenant que j'ai trouvé un système qui fonctionne dans l'agencement (pour un certain temps j'espère) c'est à l'ambiance et à la déco que j'ai envie de m'attaquer. Notamment en ajoutant des éléments naturels et notre déco de saison.


Voici maintenant les autres espaces de la maison et les idées qui vont avec.

- L'espace « artistique »

Pour moi, l'art, c'est la vie. Je ne suis moi-même pas artiste mais j'ai besoin d'art comme de respirer, et je crois qu'on en a tous besoin. En plus je sais que, passé la maternelle, à l'école, les activités artistiques tomberont progressivement dans le fond du panier des matières que l'éducation nationale considèrent comme « optionnelles » et sans intérêt pour l'avenir de ma fille (…-_-....). Donc, c'était important pour moi qu'elles prennent toutes leurs place à la maison. D'autant que j'adore nos séances de dessin/peintures/modelage/collage/tamponnage et tout.
L'idée de cet espace n'était pas d'inciter ma fille à faire tout ça mais simplement de lui permettre de pouvoir le faire quand elle veut et de la manière qui lui plaît. C'est pourquoi j'ai voulu mettre tout son matériel à disposition. (Je me demande si ce n'était pas un peu trop et trop tôt mais là n'est pas la question).

Voici notre aire d'exprêssion ârtistique


Plus précisément ça :



Là, Minimog dispose de pâte à modeler, de tampons, de divers types de crayons, de ciseaux, de papier de toutes les couleurs, de grande feuilles, de gommettes, de loose parts, de scotch déco et j'en passe... le tout dans un espace de 0,6 m2. Ceci grâce à ce meuble (également acheté neuf avec la même prime, chez Lidl cette fois) que vous avez sûrement déjà vu sous d'autres déclinaisons. J'aime beaucoup sa capacité à permettre de ranger beaucoup de choses, dans peu d'espace et en laissant le tout à la portée des enfants. Selon l'activité choisie j'ai juste à sortir le bac correspondant et à le ranger une fois l'activité finie. Seule bémol : impossible de trouver un modèle sans cette affreuse overdose de couleurs criardes.

Si vous remplacez mon encombrant tableau par une ardoise portative ou un tableau plat accroché au mur, vous obtenez les mêmes propositions que moi dans un espace encore plus réduit.

Seule la peinture n'est pas en libre accès mais rangée dans notre fameuse étagère bleue qui, placée derrière une porte, sert de rangement aux objets salissants que Minimog ne sait pas encore utiliser avec maturité, à du matériel qui sert aux activités Montessori si besoin et que je laisse aussi en libre accès et à quelques livres (trop prématurés ou « « dépassés » » et les livres de Marc Pouyet) que je laisse là à portée de Minimog et de nos petits invités si besoin.

Je rebondis là-dessus pour introduire une idée qui sert bien aussi : mobiliser tous vos espaces disponibles. Notre couloir dispose d'un espace carré peu lumineux entre la chambre de Minimog et la salle de bain, qui ne nous servait à rien. Nous y avons installé la table à langer pour libérer de la place dans la chambre de « petite fille » de Minimog. Plus de coin perdu chez nous !

- La chambre

Justement, aujourd’hui nous l'utilisons. C'est le lieu des jeux d'imitation : cuisine, poupées, infirmerie et cabinet vétérinaire, déguisement, etc. Déjà parce que c'est ce qui est le plus susceptible de générer du bazar alors autant que ça ne s'étende pas hors de la chambre. Ensuite parce que quand bébé 2 se décidera à pointer le bout de son nez, je serais contente que tout cela ne soit pas au salon (et Minimog aussi sûrement). Enfin parce que pour moi c'est cohérent.
Mademoiselle possède quasiment son appartement ^_^. Son petit univers dont elle est la maîtresse et où elle peut jouer librement et en toute autonomie si elle le souhaite.

Le coin musique aussi est dans la chambre simplement parce que papa est boulanger et travaille de nuit. Notre chambre à coucher étant une annexe du salon... On évite les grosses séances de percussions juste à côté. ^_^

Le petit truc que je peux vous transmettre concernant cette pièce c'est ça :


J'en ai déjà parlé sur facebook pour ceux qui y sont : ça c'est un vieux meuble télé. Et les vieux meubles télé sont une mine ! Déjà parce qu'avec l'avènement des écrans plats on les trouve pour trois fois rien d'occasion et parce qu'il font de formidables meubles à hauteur d'enfant qui offrent des plans de travail (j'ai payé celui-ci 8€).
Si j'avais vraiment très peu de place, avec ce seul meuble je pourrais offrir un espace tout en un.
Etabli, cuisine (au départ je l'avais acheté pour ça), table de soins, bureau, table à langer pour poupée, salon de coiffure, ce meuble peut-être tout ce qu'on veut.

Pensez aussi aux dessertes. On en trouve des petites et pour pas cher d'occasion que l'enfant peut déplacer lui-même, vous permettant par exemple de les ranger sous un escalier quand elles ne servent pas.

Dernier truc pour les aménagements de vie pratique. Voici notre espace salle de bain.

En dehors du petit meuble fait maison, les affaires de Minimog sont rangées dans le même meuble que nous mais en bas (on a opté de ce fait pour un meuble colonne acheté d'occasion pour 20€ je crois). Elle a tout ce qu'il faut ici ( il manque juste un miroir au mur) et ça ne prend guère de place. Heureusement car notre salle de bain n'est vraiment pas grande et pas très spacieuse.

Utilisez vos meubles ! Le haut pour les parents, le bas pour les enfants. C'est bête comme chou mais rien ne sert d’acheter tout un tas de meubles spécial enfants quand vous pouvez vous en passer. De manière générale, ne cherchez jamais loin ce qui est sous votre nez.

Voilà, notre tour du domicile est fait. Vous connaissez mon chez moi par coeur. J'espère que ça vous aura donné des idées. Et surtout n'hésitez pas à partager vos trucs, à commenter ce que j'ai montré et à nous dire comment vous faites chez vous.

11 commentaires:

  1. Oh la la mais cet article tombe à pic et me donne matière à réfléchir encore sur cette question de l'espace qui prédomine en ce moment... Merci! (et je reviens quand j'ai avancé ma réfléxion ;-) )

    RépondreSupprimer
  2. Oh mais oui, cet article tombe à pic, je suis en pleine réflexion "réaménagement sans rien acheter de nouveau" ... avec le challenge d'un 35 m2 ! Et ton article me permet d'y voir plus clair et... j'ai déjà des idées :) ! MERCI !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 35 m2 ! En tout ? En effet, ça c'est du défi ! Mais je suis contente de t'avoir donner des idées !!!

      Supprimer
  3. Chez nous aussi ça bouge comme tu l'auras remarqué! Beaucoup de maman supprime un espace de vie comme le salon par exemple pour en faire ces aménagement s qui font rêver. Alors oui on en rêve mais chacun (comme chaque chose:-)) doit avoir sa place! Et en même temps, moi j'aime bien devoir ruser pour faire rentrer toutes ces vies la dans un même espace qui lui ne change pas.bon en même temps j'aime bien ruser avec tout alors....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas sûre que ce soit le cas de mes photos. Pas mal de gens possèdent une salle dédiée, ou de grandes pièces. Je pense même que la première photo c'est carrément une salle de classe.

      Supprimer
  4. Oh lala mais chez vous aussi vos aménagement font rêver!!!! Chez nous (enfin pas vraiment chez nous en fait) 90m2 pour 4 (j'ai 2 enfants de 2 ans 1/2 et 5 ans) + 2 (assistante maternelle, j'accueille 2 *18 mois 5 jours/semaine), et peu de moyens aussi...

    Mais ce que vous dites est vrai: en réfléchissant régulièrement à la meilleure manière d'intégrer les activités correspondant aux besoins des enfants régulièrement dans NOTRE intérieur on s'en sort pas mal! De temps en temps je 'repense' un meuble en exprimant sur papier ce que j'en attend/ les contraintes et atouts de départ et ça fonctionne très bien! On a un coin musique, un espace pour les "arts plastiques", 3 ou 4 plateaux montessorien de vie pratique/sensorielle qui tournent toutes les semaines, des espaces de jeux et de lecture pour petits et grands... et surtout comme ma vie est simple avec un maximum de choses à portée des enfants!!!! (sauf la peinture/ après quelques expériences de mon 2 ans 1/2 j'ai été refroidie!) Les lits sont ouverts, le bidet nous sert de mini lavabo, on a une petite table dans la cuisine en complément de la grande, la vaisselle (qui casse!) est accessible.... et ça se passe bien! (et pour rassurer charlie: on a encore un salon... qu'on partage!)

    RépondreSupprimer
  5. Chez nous, l'esprit "Recyclage Fait Maison " prime avant tout même si l'environnement extérieur ne joue pas en notre faveur, exemples:
    - Pas de terrasse ou de jardin pour pouvoir faire du bricolage salissant " ( relooker des meubles poncer, peindre ou couper des planches), c'est toujours une histoire quand il s'agit d'adapter une planche de contreplaqué á un meuble, chose très simple á priori car nous avons l'outillage mais pas l'espace. Cela nous freine et encore plus avec un loustique qui traine dans nos pattes. J'ai du profiter de quelques jours ou père et fils était en visite chez la belle famille pour pouvoir poncer et peindre le lit... autant dire de la folie !!!!!
    - La culture du "fait main "ou "fais le toi même / DIY" est pas très développer ici (Je suis expat Espagne), même si je peux observer une nouvelle tendance depuis plusieurs années, et de + en plus de boutique qui proposent du matériel de bricolage ou mercerie, on est encore très très loin de ce qu'on peut trouver en France et les prix sont souvent désorbitant. La dernière recherche " du matos de peinture" tampons, peinture a l'eau...... et pas du tout convaincue des prix/marques etc...De fait la marque de référence ici s'est avérée une grosse déception.
    - Autre particularité de la vie d'expat c'est quand tu cherches de un meuble d'occasion .... Certes avec la crise les gens consomment de + en + des biens d'occasion mais je vois bien que ce n'est pas quelque chose de culturel, c'est pas inscrit dans les gènes... :) ( pour moi c'est tout a fait normal d'aller flâner dans une brocante pour trouver des fringues de bb ou encore de demander á collègues/amies/connaissances pour du matos de puériculture ou des fringues...) Le concept de Brocante est rare et souvent associé á un marché d'antiquité ou á l'inverse tipe marché de noël.
    Pour l'anecdote, 90% du matos de puériculture + jouets du gremlins ont été récupéré ou acheté en France pour 3 francs 6 sous sur des vides greniers par les grands parents. Les dernière acquisitions chaise hamax neuve pour le vélo (+ casque enfant), Cuisine et maison de poupées furent trouvées par hasard sur la brocante organisée par le lycée Français de Madrid. Sans compter les livres (20) DVD (5) pour 25€ !!!! Ma soeur a sauvé du pilon un stock énorme de livres pour enfants qui provenaient d'une bibliothèque.
    Mes copines Mamans espagnoles trouvent ma démarche amusante et me disent souvent "tu as toujours de bonne idées d'aménagement ou d'activités avec les mômes" .....Je pense pas que je fasse des choses extraordinaires, je pense juste qu'il faut se poser les bonnes questions comme l'a évoqué précédemment Notre chère et tendre Hélène dans ses articles, il faut s'intéresser au développement de ton enfant, lui créer son espace, adapter notre discours comme parents, nos attitudes, adapter nos activités en fonction de nos enfants et pas se stresser si "mon enfant n'adhère pas un des activités 100% Montessorienne".. etc...
    Comme je dis a mes copines pour toi c'est plus important de vivre c'est + important d'avoir un salon ranger au mm près ou de laisser l'imagination de ton loustique prendre son envol ( Même si monsieur a décider que le parking des voitures devaient être dans le placard á chaussures..... et te retrouves avec toutes les chaussures dehors) et ca sert á rien d'acheter des garages en plastoc si tu peux construire une rampe avec un tube en carton et une boite á chaussure (effet garanti !!! tester et approuver par gremlins et les enfants des fameuses copines !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surprenant quand même que la crise qui a frappé l'Espagne n'incite pas plus les gens à sortir du système marchand.

      Supprimer
  6. Je trouve que ce serait sympa de s'échanger des photos d'aménagement "je n'ai pas de place et je récup' ", qu'en pensez vous ? Pour pallier au manque de photos "réalistes" et se déculpabiliser face aux aménagements "parfaits" que décrit Hëlëne en début d'article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ben forcément je suis complètement pour tu penses bien !!! Moi qui suis pour la mutualisation !!

      Supprimer
  7. Je découvre cet article seulement aujourd'hui au gré de mes pérégrinations... Il me parle beaucoup! Chez moi, c'est un peu le branle-bas de combat côté aménagement... Un vrai casse-tête pour que chacun y trouve son compte... Ça prendra le temps qu'il faut, mais je ne désespère pas d'y arriver!

    RépondreSupprimer