jeudi 3 novembre 2016

Défi - du tri dans les affaires d'arts plastique.

J'aime l'art, sous toutes ses formes, grandioses ou modestes, mais je dois dire que c'est sous l'influence des blogs d'Elsa que je me suis imaginée qu'il était indispensable que mes enfants croulent sous le matériel d'art.
J'ai consacré à l'art des espaces abondants, rutilants, mûrement pensés et maintes fois remaniés.




Mais point de révélation artistique démentielle chez ma fille. Point de frénésie artistique, point de temps passé à profiter de toutes ces merveilles, non : un flop.

J'ai fini par tout rassembler au salon et là : miracle : le matériel a servi.
.... Mais enfin c'était le bordel.


Un soir de grande motivation j'entame, comme dirait Gwen, un babystep en direction de ces trois étages en perdition.

Etape 1 : le tri :

3 constats principaux
- certaines boites ne servent à rien. Comme la boite des tampons qui par manque de place trônait sur le dessus de l'étagère, alors que d'autres tampons et encreurs erraient de ci de là à droite à gauche. Tout est désormais rassemblé dans une même boite.

- ce qui n'est pas facilement accessible n'est pas utilisé. Ça parait bête mais il est toujours bon de l'avoir en tête. Et donc, si on a trop de choses..... cercle vicieux.

- aucun intérêt à avoir 15 exemplaires d'une même chose. A-t-on réellement besoin d'avoir 4 pochettes de papier canson ? Non. A-t-on réellement besoin de cumuler tous les animaux en feutrine que ma cousine m'a donné ? Non. A-t-on réellement besoin d'avoir autant de crayons de couleur???
Alors que finalement, ça, ça suffit.

Au final :
une partie du matériel en trop dégage (ça tombe bien je récolte des dons pour une cause humanitaire)
une partie part dans mes "loose parts" qui seront eux même retriés- tri et article en cours - et qui constitue en fait la réserve de matériel manuel qui ne sert que sur des projets précis.
à l'inverse, une partie de mon matériel a rejoint le pot commun du salon (notre pot à pinceaux s'en est trouvé largement augmenté)
une partie est passée à la poubelle (le plus souvent des contenants inutiles).



Résultat final !!! Tindiiiiiin.



Comment ça vous ne voyez pas de différence ???


Mais si, mais si.
Qu'avons nous désormais ?

Tout en haut le rayon peinture : la gouache et l'aquarelle + plus les pinceaux et les "touille-touille".

En dessous l'étage "pâte à modeler" : la boite de play doh qu'elle a reçu à son anniversaire + de l'argile blanche + une boite de matériel (formes, rouleaux, etc) + un vieux set de table pour l'argile. Il y a encore de la place pour une boite de pâte à modeler faite maison




Et pour finir l'étage "papier" :
des tampons et des trucs à coller (dans 2 boites qui ne sont pas bonnes mais que j'ai utilisé faute de mieux)
des masking tapes (dans une bonne boite, il m'en faut donc deux autres)
un pochoir
la trousse qui accueille désormais tout le matériel à dessin
       - une partie feutres
       - une partie crayons gras (je n'ai gardé que les blocs de cire de Stockmar, les autres ne sont jamais utilisés, et j'avoue que je ne sais pas comment les utiliser en fait)
       - une partie crayon
       - une partie divers (compas, règles, gomme, ciseaux, etc.)
et le tas de papiers :
       - une pochette canson,
       - une pochette papiers de couleurs,
       - un carnet de récup pour les gribouillages,
       - les albums de coloriages (gros succès en ce moment)
       - et le lutin qui accueille les œuvres terminées.

Il y a déjà largement de quoi faire et tout est à portée de main. Inspiration soudaine ou résultat de ce changement : le matériel n'a jamais autant servi.

4 commentaires:

  1. Très beau babystep !
    Je t'imiterais bien mais en ce moment F.est dans une phase bénie où il tague murs meubles et jouets... du coup laisser quoi que ce soit à portée de ses mains représente un risque d'énervement que je ne suis pas prête à prendre en ce moment. Argh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il mange ou éparpille volontiers la pâte à modeler ; si tu as des idées lumineuses sur le sujet je suis toute ouïe

      Supprimer
  2. Alors pour les barbouillages intempestifs :
    - nous avons chez nous peint un mur avec de la peinture ardoise. Minimog n'a jamais eu envie de barbouiller la maison (son corps oui par contre, beaucoup) mais c'est chouette quand même.
    - Sinon Charlie utilisait sa baignoire : http://petitchou.over-blog.com/2014/11/nouvelle-pate-a.html

    Pour la pâte à modeler tu peux.... laisser tomber ? Minimog a passé des mois à ne faire que manger la pâte à modeler quand elle était petite. C'était de la faite maison mais quand même... à haute dose ça me paraissait craignos. J'ai fini par lui dire : "c'est pour jouer, pas pour manger, si tu la manges je l'enlève". La pâte à modeler a perdu tout son intérêt pendant plus d'un an. Cela fait seulement quelques semaines qu'elle la réclame pour jouer avec.

    Sinon pour les deux tu as la solution "tu salis, tu nettoies".

    Si je pense à autre chose je reviendrai te le dire. ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ces suggestions !
      Mmmh la peinture ardoise j'y pense... si ce n'est que nous sommes locataires mais bon au train où ca va d'une manière ou d'une autre nous ne rendrons pas des murs immaculés
      et puis j'ai un tableau qui attend le réaménagement de la salle de classe pour y trouver sa place, ah si ça pouvait résoudre le problème....! Tu me fais rêver 😀
      Moui l pâte à modeler je vais ptet juste renoncer, c'est vrai. Mais ca me console de savoir que chez toi ce fut pareil

      Et oui on applique le tu salis tu nettoies... mais les feutres ça ne part pas toujours super bien hélas

      Supprimer